AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 → LE VAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Lady
MAITRE DU JEU ♦ i watch
avatar
❖ Arrivée à Westeros : 12/05/2013
❖ récits : 545
❖ occupation : veillez sur vous
LOCALISATION : partout et nul part
MessageSujet: → LE VAL   Dim 2 Juil - 9:47

Valwho controls the past controls the future


cinq millions ; les Eyriés ; honneur, unité, et connaissance ; dragons ; un aigle ; trois familles (appelées la Triade) se partagent différents pouvoirs ; la région est officiellement gérée par le gouverneur du Val ; vallois, valloise ; science(s), télécommunications, espionnage ; état rattaché à la couronne ; aucune ; Conflans, Nord et Terres de la Couronne par voies maritimes  + voir la carte.


Il y eut d'abord le chaos, puis finalement, l'Ordre survint. Durant de nombreuses années, le Val fut partagé entre les clans des montagnes et la noblesse. Au départ divisés par des querelles internes, les premiers s’unifièrent et reprirent leurs droits sur une partie du territoire vallois. Sous le commandement des Pryor, membres d'un clan montagnard et nouveaux seigneurs, un fonctionnement à peu prés démocratique (semblable à celui du Conflans) commença à s'établir. La région entra ainsi la première dans la nouvelle époque, saisissant l'occasion de développer de nouvelles technologies. Des institutions refirent surface, le peuple se mit à rêver d'une utopie égalitaire, dominée par la Science. Puis, -il y a près d'un demi-siècle, les Arryn s'élevèrent et abattirent leurs serres sur le territoire. Leur but se trouvant au départ noble -lutter contre la domination des Pryor, il tourna rapidement à la soif de pouvoir et au désir de contrôle. Des protestations se firent entendre mais il était déjà trop tard. Lorsque le Val changea de camp, la Reine étant au plus mal de sa réputation, les Arryn et les Baelish accusèrent l'opposition de liens et de manigances frauduleuses avec la future souveraine déchue.

S'appropriant les idées de modestie pour les réaliser dans la grandeur, l'aigle devint le symbole du Val, la marque des héros. Soupçonnant les réels intérêts des Arryn et leur implication dans la grande guerre, une Résistance émergea peu à peu, revendiquant l'organisation démocratique qui avait vu le jour avec l'arrivée des Pryor au pouvoir. A grand renfort d'intrigues et de coups bas, elle fut finalement écartée, puis éliminée dans le sang. Quant aux Arryn, aux Baelish et aux Coldwater, ils se donnèrent bonne conscience en expliquant ces actes par le désir d'unité du territoire. Ils vouèrent fidélité à la nouvelle Reine et tirèrent du Traité de nombreux privilèges. Du fait de leurs prouesses technologiques et de leur qualité d'informateur auprès de la Couronne, cette dernière ferma bien vite les yeux sur leurs infractions et dérives passées. On n'entendit plus parler du massacre de la Résistance, et le Val qui avait par le passé gagné son indépendance, fut de nouveau rattachée à la Couronne. Les trois familles réunies (Coldwater, Baelish, Arryn) se constituèrent comme Triade de l'excellence, garants de la sécurité du Val et maîtres du Nouvel Ordre.

Grâce à une maîtrise astucieuse de l'information, l'instauration d'une propagande impitoyable, et une censure omniprésente, les dirigeants du Val créèrent une société où seule une élite subsisterait : celle pouvant accueillir en son sein chaque citoyen parfaitement conforme au Nouvel Ordre ; celle où chaque citoyen peut s'illustrer par la force de son travail et le salut de la science. Désormais, le Val n'a plus de religion, inutile concurrent dans les esprits. Le nouveau dieu est l'Homme qui s'élève dans le siècle présent. L'Unité est le nouveau but à atteindre, l'individu n'étant qu'un maillon de la chaîne, un rouage parmi d'autres dans la machine. Népotisme d'état, le tout est parfaitement huilé : les Arryn dirigent, visage apparent du pouvoir, les Baelish contrôlent le renseignement, ce que la population peut savoir ou ce qu'elle doit ignorer, et les Coldwater gèrent l'autorité, la justice, une répression un peu plus physique de la pensée. Et pourtant... pourtant, des grains de sable continuent de perturber le bon fonctionnement des engrenages.


C'est avec l'aide des vallois que la Reine réussit à monter une dossier solide incriminant les Terres de l'Orage. S'ils se cachent derrière les ordres donnés par la souveraine de l'époque, et leur devoir envers la couronne, les dirigeants du Val ont parfaitement conscience d'avoir trempé dans cette affaire pour la position de force que l'alliance avec la Reine pouvait leur apporter. Dès qu'ils ont su qu'ils n'en tireraient rien, ils se sont retirés. En grande partie responsable de la déchéance des oragiens, le Val n'a désormais que faire de cette région fantôme et désœuvrée. Il s'en méfie, surtout depuis que les têtes de plusieurs agents lui sont revenues sans le corps de ces derniers... Suspicion est de mise lorsque l'on traite avec les oragiens.


Cette région instable inspire à la fois méfiance et dégoût de la part du Val. Hors de leur champ de vision, elle est aussi difficile à surveiller que les Terres de l'Orage. Les vallois sont inquiets de voir les fer-nés débarquer sur leurs terres, et ce même si le Conflans fait rempart, de même que les frontières, férocement gardées. Par précaution, les autorités ont décidé d'envoyer quelques agents chez leurs voisins conflanais afin de garder un œil sur les Îles de Fer. Si la perspective d'une attaque est quasi nulle, la prudence est un luxe que les Arryn peuvent s'offrir.


Le Val a tenté plusieurs fois de constituer des accords avec le Nord, afin de l'équiper en réseaux de télécommunications (domaine dans lequel les vallois excellent et qui plus est favorable à l'espionnage). Flairant l'embrouille, les dirigeants du Nord ont catégoriquement refusé, préférant user de leurs propres bien que modestes ressources en matière de communication. La Résistance valloise a quant à elle toujours eu beaucoup de respect et d'admiration pour le Nord et ses valeurs.


Le Val entretient des relations ambiguës avec la Couronne. Depuis la région, à travers la propagande, les pouvoirs en place tentent de faire croire que le Val a le contrôle dans un continent ravagé par les querelles, vestiges de la guerre. Pourtant, et bien que la Couronne n'apprécie pas cette vision des choses que les Arryn imposent aux leurs, le Val reste pour elle un atout majeur. C'est à travers lui que passent l'information et le renseignement. C'est pour cela que le dernier conseil a décidé de mettre en place de nouveaux corps d'intelligence afin de lutter contre le monopole vallois. En attendant, la Couronne ferme d'ailleurs les yeux sur l'organisation abusive, sur la dictature qui pilote le Val et qui fait tant de victimes.


L'Ouest et le Val entretiennent de bonnes relations et cela depuis de nombreuses années, grâce aux élites de leurs régions respectives. Pour les Lannister, les Arryn sont d'un grand intêret, puisqu'ils possèdent des informations de valeur. Ils n'hésitent d'ailleurs pas à mettre le prix pour que les secrets de l'Ouest ne soit pas découverts et encore moins dévoilés.


Cela fait quelques temps que le Val tente d'équiper les bieffois en réseaux informatiques et téléphoniques. Pourtant, la région se contente de ses vieux poteaux téléphoniques capricieux. Frileux de la technologie, le Bief est souvent la cible des moqueries valloises. Le Val ne saurait cependant se passer des accords commerciaux qu'il entretient avec le Bief ; étant donné que rien ou presque ne pousse dans la région valloise, il n'a pas d'autre choix que celui de se reposer sur les apports agricoles du Bief.


Région voisine, délaissée par la fortune et le sort, le Conflans présente peu d’intérêt. Il est de plus tout le contraire du Val : un territoire dirigé par ses habitants. Par crainte de voir leur soif de liberté contaminer les vallois, le Val fait étroitement surveiller ses frontières (avec l'excuse de protéger le Val en cas d'attaque fer-née). Plusieurs rebelles ont d'ailleurs trouvé refuge dans le Conflans après la mort de la Résistance. Ils y ont bien sûr été discrètement traqués, et pour la plupart, éliminés. Sous couvert d'aider la région voisine face aux raids répétés, le Val a envoyé un détachement d'agents du renseignement sur place. Une chose que les conflanais tolèrent même s'ils sont résolument contre le fonctionnement politique et social imposé par les Arryn.


Il s'agit du principal fournisseur en énergies du Val. Entre le pétrole et le charbon, le Val se trouve pieds et poings liés. Dorne possède ainsi un ascendant certain sur cette région. C'est pour cette raison que, malgré les tensions, les deux parties tentent de faire bonne figure l'une auprès de l'autre. Les démonstrations publiques en témoignent, comme les visites occasionnelles de la famille princière à l'institut Lynderly. L'esprit libre des dorniens est cependant un défi pour le Val, surtout maintenant que beaucoup de vallois aspirent à s'y rendre grâce aux accords entre les deux régions. Ces derniers concernent évidemment le commerce d'énergies, que Dorne procure au Val, mais également les échanges culturels et plus précisément scientifiques. Les dorniens envoient au Val leurs étudiants les plus prestigieux, afin qu'ils soient formés à l'institut Lynderly notamment. Quelques vallois chanceux peuvent profiter en retour de courts séjours à Dorne dans des buts plus précis.


L'Unité sait se montrer juste envers ses éléments les plus fidèles. Beaucoup restent passifs dans cette société où peu est permis. S'écarter du chemin prévu par le gouvernement vallois, c'est risquer de s'exposer à des représailles. Ce dernier possède un droit de regard presque absolu sur tout ce qui se passe sur son territoire. La Couronne n'a rien à dire, et décide d'ignorer les rumeurs d'abus, de meurtres arbitraires et de torture. Les Arryn et les Baelish contrôlant toute l'information sortant de leur région, il n'y a de toute manière pas de preuves tangibles pour les incriminer. L'Unité est devenue la réponse ultime alors que l'individu s'efface pour faire place au groupe. On justifie la plus vile initiative par l’intérêt commun.


Officiellement exterminée, érigée au rang de nuisible, il ne reste quasiment plus de cette force que les rumeurs et les ragots colportés par le pouvoir. Il est interdit d'y faire référence, de ce fait, les vallois évitent généralement de la mentionner. Pourtant, dans quelques caves du territoire, ses derniers membres partagent en secret les récits de l'époque où la Résistance agissait. Des individus isolés tentent parfois quelques actions discrètes - graffitis sur le mur d'une filiale d'Arryn Mobile, vol d'équipement informatique, etc. Les plus audacieux chérissent les souvenirs d'un temps perdu ; les bannières frappées de l'épervier (symbole des résistants), ou les vidéos dissimulées dans le double fond d'un placard. Mais la possession de pareils objets est bien entendu sévèrement (mortellement) punie par le pouvoir. Pourtant, il se pourrait que de ses cendres, la Résistance s'élève de nouveau, prête à s'opposer à l'intolérance et à la violence de la Triade.


Arryn Mobile détenait autrefois le monopole sur toutes les télécommunications du continent. Les Terres de l'Ouest, Port-Réal et une partie de Dorne ont été rééquipées, mises à jour grâce aux nouveaux réseaux tandis que le Nord et le Bief se contentent de leurs vieux modèles. Avec Port Real, le Val est un des coins les mieux équipés de Westeros en terme de technologie. Tous les habitants des états desservis par les réseaux vallois y ont accès, bien que certains soient mieux lotis que d'autres : certains services ne sont par exemple réservés qu'à l'élite (équipements médicaux de pointe, sérums rajeunissants, etc.). Le peuple n'a pas le luxe de l'intimité, car ses conversations sont accessibles aux services de renseignement du Val. Généralement, les élites sont moins surveillées -et certains de leurs membres paient le prix de leur tranquillité. En revanche, tous les habitants de ces régions sont munis d'un modèle de téléphone portable approuvé par l'état. Possession immanquable, tout se fait avec ou presque : appels, paiements, suivi médical, contrôle d'identité, localisation GPS, etc. Une punition classique de la Division consiste à envoyer une décharge électrique plus ou moins forte à son propriétaire. Il peut arriver aussi qu'elle confisque ou désactive temporairement certaines fonctions d'un téléphone, véritable nuisance lorsque l'on sait que tout au Val ou presque se repose sur la détention d'un de ces appareils. Tout visiteur se voit confier un exemplaire temporaire.


Arme ultime de la Triade, elle existe pour servir de garde-fou à toute opposition qui tenterait de s'élever contre le pouvoir en place. Gérée en partie par les Royce et leurs sous-fifres, elle provoque l'effroi et la crainte chez toute personne raisonnée. Police de la Nomenclature (c'est ainsi qu'on désigne l'élite valloise, principalement composée des Arryn, Baelish et Coldwater), elle s'applique à protéger cette dernière. Elle se compose de deux corps majeurs : la police intérieure (responsable de la sécurité du peuple et celle du pouvoir) et l'intelligence (les services secrets agissant aussi bien au sein du Val que dans le reste du continent). Eye Corp, l'entreprise de la famille Baelish, se charge de la branche intelligence de la Division. Les agents de la Division sont craints pour leur usage abusif de l'emprisonnement, de la torture, des enlèvements (de proches notamment).


Sur ses terres, le Val se clame affranchi de toute inégalité de naissance. Chaque individu, par son travail et son comportement exemplaires, serait capable d'atteindre les plus hautes sphères. Les médias vallois se chargent d'"informer" le peuple et partager ces récits d'hommes et de femmes ayant réussi à accéder aux rangs les plus hauts de ce Nouvel Ordre. Les artistes - écrivains, chanteurs, etc. - sont bien souvent forcés de travailler pour le pouvoir. Beaucoup cèdent, espérant au moins obtenir la tranquillité que le rang de célébrité de l'Unité pourra leur offrir. La censure stricte ne laisse rien passer. Impossible de se faire connaître à travers une œuvre tentant de critiquer l'état sans risquer de voir des agents de la Division frapper à votre porte le lendemain de sa diffusion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valarmorghulis.forumactif.org
 
→ LE VAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VALAR MORGHULIS :: i. THE RED KEEP :: Tower of the hand :: Régions-
Sauter vers: