AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 → LES TERRES DE L'OUEST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Lady
MAITRE DU JEU ♦ i watch
avatar
❖ Arrivée à Westeros : 12/05/2013
❖ récits : 545
❖ occupation : veillez sur vous
LOCALISATION : partout et nul part
MessageSujet: → LES TERRES DE L'OUEST   Dim 2 Juil - 9:50

Terres de l'Ouestall that glitters is not gold


cinq millions et demi ; Lannisport ; en la valeur des hommes, nous croyons ; dragons ; un lion rouge ; un gouverneur choisi lors d'élections à suffrage universel, le poste est actuellement détenu par un Brax ; ouestien, ouestienne ; banques et finances, pierres précieuses, productions de luxe ; état rattaché à la Couronne ; les sept, la secte du dieu rouge commence à s'installer - mais on garde cette nouvelle foi secrète, seuls les plus sincères décident de s'y dévouer ; Conflans, Bief, Îles de fer (avec qui elles partagent une frontière, cependant un mur maritime hors de prix et plusieurs postes de surveillance dissuadent les fer nés d'attaquer) + voir la carte.


De poigne en poigne, les billets rouges et les chèques virevoltent chez les patrons de la région. Bienvenue sur les terres de l'ouest, où l'opulence côtoie les injustices les plus tenaces.
Ce n'est pas à ses terres fertiles ou à ses rivières abondantes que la région doit sa richesse : c'est au creux de ses entrailles que l'on trouve ce qui a fait sa fortune, ce à plusieurs reprises au cours de son histoire. Dans son ventre croissent l'or et les pierres précieuses que les ouestiens ont extrait tout au long de ces trois derniers siècles. L'explosion industrielle et le développement des machines il y a plus d'un siècle et demi, ont permis de creuser plus loin, ce qui a provoqué un véritable boom économique.

Dès lors, les plus aisés ont construit les banques que l'on connaît aujourd'hui et se sont ancrés dans le capital westerosi grandissant. Face aux difficultés financières, les entreprises extérieures n'ont pas hésité à emprunter. En moins de vingt ans, les Lannister – à la tête de cet empire – ont reconstitué une force pesant fortement dans la balance du continent. Leurs richesses leur ont permis d'occuper des postes de choix au sein du gouvernement et de se faire une place au soleil.

Après que certains nobles ouestiens aient revendiqué leur part du gâteau, les titres ont peu à peu disparu pour faire totalement place à cette force qu'est l'argent. Il ne s'agissait plus dès lors d'être bien né pour faire partie de l'élite, les plus riches tirant nettement leur épingle du jeu.
Ainsi, si quelques uns ont pu atteindre les hautes sphères de la sorte, les autres ont comme toujours trimé pour leur compte. Il y a cinquante-cinq ans, les conditions déplorables dans lesquelles vivait une majeure partie du peuple à cause du travail dans les mines, ont conduit à plusieurs révoltes et une tentative de prise de pouvoir par un petit conglomérat de leaders de mines. Abruptement matée, cette violence fit naître la crainte parmi la population et provoqua la culpabilisation des mineurs.

Puis vint la Guerre de quinze ans. Proches de la reine de l'époque, Naeressa Targaryen, les Lannister et les Brax – maîtres de la région – prirent son parti. L'on dit que ce fut grâce à leur aide que Naeressa parvint à faire basculer le gouvernement de son côté et à entamer une guerre impitoyable contre les Terres de l’Orage (ces dernières étant évidemment un concurrent de l'ouest). Les dirigeants des Terres de l'Ouest finirent par changer de camp au moment opportun et à sauver les apparences en cessant d'accorder toute aide financière à la reine renégate. Le Traité ne les épargna pas pour autant : si les Lannister aspiraient au poste nouvellement créé de gouverneur, c'est un régime démocratique qui fut imposé à la région, bien loin de la ploutocratie que les Lions avaient mis en place. A force de complots et de pots-de-vins, ces derniers parvinrent malgré tout à placer leurs alliés au sommet.

Aujourd'hui, l'Ouest est synonyme de richesse et d'innovation. Les scientifiques y travaillent assidûment, cherchant par exemple un moyen de recréer l'acier valyrien, cet alliage plus résistant encore que toutes les inventions modernes. De nombreuses machines - pour cultiver la terre par exemple - proviennent des usines ouestiennes. La situation de la population semble plus douce grâce à la sécurité sociale, l'éducation pour tous, ... Pourtant nombreuses sont les inégalités qui subsistent sur ces terres.  


Officiellement, les Terres de l'Ouest n'ont que du mépris pour les oragiens. Pourtant, nombreux sont les ouestiens qui font appel à leurs "talents particuliers". Le trafic d'humains et le trafic d'organes servent particulièrement aux élites de l'ouest, assez riches pour se l'offrir. Bien que le gouvernement en ait connaissance, il ferme les yeux. Ce ne sont, officiellement, que des infractions minoritaires... et les ouestiens assez haut placés se chargent de veiller à ce que le commerce reste ouvert. Grâce à la flotte fer-née qui favorise les échanges, il n'est pas rare que des oragiens atterrissent là-bas en tant que domestiques (esclaves diront certains...) ou en pièces détachées...


L'Ouest ne s'est jamais réellement méfié des Îles de Fer. Le Conflans et le Nord semblaient accaparer l'attention des fer-nés et la sécurité suffisante sur les côtes dissuadait les pilleurs. C'est pour cette raison que la flotte de fer n'a envisagé une attaque sur les côtes ouestiennes que récemment. Mûrie pendant de longs mois, elle a finalement abouti. (note : la première intrigue des îles de fer et de l'ouest est développée autour de cette première attaque [ajouter le lien]). Pour l'heure, rien n'empêche les fer-nés de se livrer à des trafics plus discutables les uns que les autres avec l'élite ouestienne.  


Les nordiens et les ouestiens sont de vieux ennemis. Au cours du dernier siècle, ils ont plus décidé de s'ignorer qu'autre chose. L'Ouest représente tout ce que le Nord méprise et inversement.  


Entre l'Ouest et Dorne, c'est une longue histoire d'amour et de haine. Victimes de la traîtrise des Lannister à plusieurs reprises au cours de leur histoire, les dorniens entretenaient des relations tendues avec eux au début de la guerre. A l'époque, les ouestiens souhaitaient investir Dorne, et faire contracter différents prêts aux familles nobles et bourgeoises. Plusieurs d'entre elles sont tombées dans le panneau, au grand damn des Martell. Forcés de collaborer pour déchoir la reine renégate, ouestiens et dorniens ont vu leurs différends s'apaiser quelque peu. Mais le vieux feu de la rancune s'est ravivé avec une ridicule histoire de cœur, impliquant l'actuelle PDG de Lyon Corp, Alyssa Lannister, et le frère de l'actuel Prince, père de Grisel et Jarlen. Bien qu'ils ne s'agisse que de rumeurs, beaucoup attribuent les échecs de coopération entre les deux régions au cœur blessé de la lionne.


Les Lannister entretiennent des relations fortes avec la famille royale depuis la croissance soudaine de leurs richesses. Banquiers du continent, ils gèrent la fortune des Targaryen parmi celles de l'élite westerosie. De par leur poids dans la balance économique, ils ont tout intêret à surveiller de près la politique de Westeros. Ainsi les ouestiens occupent de nombreuses places de choix au sein du gouvernement. Ils furent toutefois vexés d'apprendre qu'un port-réalais occuperait le poste de Ministre des Finances...


L'Ouest et le Val entretiennent de bonnes relations et cela depuis de nombreuses années, grâce aux élites de leurs régions respectives. Pour les Lannister, les Arryn sont d'un grand intêret, puisqu'ils possèdent des informations de valeur. Ils n'hésitent d'ailleurs pas à mettre le prix pour que les secrets de l'Ouest ne soit pas découverts et encore moins dévoilés.


Rangé du côté de Port-Réal pour ce qui est des relations, l'ouest voit le Conflans comme un repaire de bienheureux loin des réalités. Le Conflans refusa toute possibilité de contracter des prêts (et donc des dettes) auprès des Lannister et ces derniers décidèrent tout simplement de le snober. Depuis, les échanges entre les deux régions sont formels à l'occasion de rencontres entre ambassadeurs. Le peuple ouestien apprécie malgré tout la tranquillité du Conflans et s'y rend très souvent en vacances.


Les deux régions entretiennent des relations liées au commerce de pierres précieuses. Doté de mines riches, le territoire ouestien envoie le fruit de ses entrailles au Bief depuis des années, afin qu'il y soit poli, et sublimé. C'est au Bief que l'on trouve les plus talentueux tailleurs et joaillers. Leurs prix restent de plus fort abordables. Afin d'être un peu moins dépendant, l'ouest a bien tenté de ramener quelques maîtres bijoutiers sur ses terres, mais ses efforts se sont révélés infructueux. Les génies de la pierre précieuse demeurent au Bief et conservent jalousement leur savoir faire.


Sur les Terres de l'Ouest, libertés et privations se côtoient. L'éducation est gratuite et obligatoire jusqu'à l'âge de seize ans. Les écoles publiques sont de qualité. Les ressources quant à elles profitent davantage à l'élite, même les classes les plus basses ont accès à une sécurité sociale avantageuse. Les soins sont pris en charge grâce aux impôts que paie la population et les hôpitaux de la région sont renommés dans tout le continent. On fait miroiter la possibilité d'accéder à de plus hautes sphères, ce rêve ouestien qui attire et déçoit. L'ouest surveille toutefois ses frontières de manière stricte : un petit nombre de réfugiés ont foulé ses terres après la guerre (environ un petit millier, ce qui reste peu par rapport au conflans ou au nord). On accueille pourtant à bras ouvert la main d’œuvre qualifiée pour occuper des postes recherchés. Toute personne désireuse d'aller habiter dans l'ouest doit d'abord faire une demande auprès d'un consulat ouestien (dans sa région d'origine) ou par correspondance si aucun consulat n'est présent. Il est aussi possible de le faire une fois sur place (comme cela peut être le cas pour les réfugiés). Mais entrer dans la région sans papiers s'avère tout à fait possible : une population illégale et exploitée travaille dans les usines ou pour les familles riches de la région.


A la tête de la région, on trouve un gouverneur depuis le Traité. La Couronne a imposé à l'Ouest des élections organisées afin que le pouvoir ne reste pas exclusivement entre les mains des Lannister (qui possèdent déjà une force économique puissante). Mais les lions ont investi suffisamment pour mettre la main sur ce poste et ses juteux avantages. Les Brax l'ont obtenu après une longue campagne, financée par la Lyon Corp. Les Lannister se savent ainsi à l'abri de toute décision politique désavantageuse.
Étant donné la politique de non intervention du gouvernement sur les questions régionales, personne ne s'oppose à la présence d'un allié des Lannister au poste de gouverneur. Autour de ce dernier, on trouve un conseil d'une vingtaine d'individus - élus par la population - et dont les voix ont souvent peu d'importance : le gouverneur a toujours le dernier mot sur les Terres de l'Ouest. Les décisions prises restent souvent générales tandis que les affaires locales sont entre les mains des maires et des conseils municipaux (ce qui laisse davantage de libertés sur une échelle plus petite).


Devant les banques, il s'agit du plus important commerce de l'Ouest - qu'elles abritent du charbon, de l'or, des pierres précises ou autres ressources gorgeant les sous-sols de la région. Pendant près de deux siècles, le peuple ouestien s'est aligné dans ces tunnels et les entrailles de ces terres. Les mineurs ont formé une classe à part entière de la population. Après les révoltes dont ils ont été les instigateurs, désireux de voir leur condition s'améliorer, le reste de la population - en grande partie manipulée par les élites - a commencé à s'en méfier. Depuis, les mineurs sont souvent stigmatisés. Leurs enfants ont d'ailleurs du mal à s'extirper de leur situation ; beaucoup partent sans se retourner, coupant les ponts avec leur famille pour espérer une vie meilleure.


En secret, l'élite s'amuse de son peuple. Il y a ces quelques vies humaines entre les mains des puissants, ces horribles exploitations des chairs pour leur propre amusement. Les rumeurs parlent de chasses à l'homme, de trafic d'organes pour rallonger la vie de ceux qui peuvent en payer le prix, et de prostitution à l'occasion de sombres fêtes organisées par les riches ouestiens. De temps à autres, un scandale éclate au sujet d'un politicien ou d'un patron d'entreprise mais la plupart du temps, ces derniers paient suffisamment pour effacer leurs pêchés. Les médias sont d'ailleurs habilement contrôlés. Depuis la révolte des mineurs, qui a échoué et a mené à l'exploitation vile de cette population, on murmure que certains s'octroient des droits de vie ou de mort sur l'existence de ces individus, faisant d'eux des esclaves modernes. Mais tous les puissants ne sont pas ainsi ; certains ignorent ces pratiques sordides et d'autres - samaritains inattendus - tentent de venir en aide à ces populations opprimées.


Bien que la société ouestienne paraisse assez cloisonnée de prime abord, la jeunesse y est prolifique et libérée. Beaucoup de jeunes artistes ouestiens parviennent à faire leurs armes dans leur région d'origine, sans être confrontés à la censure, comme le sont ceux du Val. Paradoxalement, l'Ouest cultive cette liberté qu'elle utilise comme bannière de promotion auprès du reste du continent. Aux côtés de Dorne, la région possède une société aussi ouverte - les unions entre personnes du même sexe ont été légalisées il y a plus de vingt ans et les relations de concubinage sont monnaie courante (même si l'adultère est socialement inaccepté à la différence des relations hors mariage chez les dorniens). Les membres de l'élite s'unissent occasionnellement à des individus de classe plus basse - initiative seulement perçue comme une originalité. Des unions maritales peuvent alors avoir lieu mais elles sont plutôt rares (officiellement, on préfère rester avec les gens de sa caste, tant pour des raisons sociales qu'économiques).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valarmorghulis.forumactif.org
 
→ LES TERRES DE L'OUEST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Convention] Chronique des terres d'ouest, 4/6 octobre 2013
» draft M11 - roanne mercredi 4 aout // draft terres natales date à determiner
» le front ouest mais 4 ans plus tot
» A la conquête des Nouvelles Terres
» Un groupe de goblins qui va conquerir les terres du mileux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VALAR MORGHULIS :: i. THE RED KEEP :: Tower of the hand :: Régions-
Sauter vers: